4. FLEXO+ 12 kW Pierre et Terre

Création  : 7 janvier 2011        Dernière MAJ :12 avril 2011

p1020172.jpg

p1020185.jpg

p1020194.jpg

 

 

nouvelleimage2.bmp

Première flambée à la fin du chantier. Avant enduisage et pose de tomettes sur l’assise des banquettes. En usage normal la porte frontale reste fermée.

 

 

Contexte : stage de formation organisé par l’association Pierre et Terre chez Elizabeth SHERPA (32) du 25 au 29 octobre 2010. Animé et préparé par Vital BIES et Xavier MOSTARDA, présents du 23 octobre au 4 novembre.

 

Choix techniques : trois modification majeures par rapport aux Flexo+ construits jusqu’ici.

-         Une puissance de 12kW au lieu de 10 : comme il s’agit d’une vieille maison en pisé, donc peu isolée et très inertielle, il faut pouvoir produire plus d’énergie en moins de temps.

-         L’utilisation de briques de 6,5 cm d’épaisseur au lieu de 3 cm. Cela réduit la réactivité et augmente le coût, mais c’est un mode constructif plus massif et durable. C’est le même principe que le foyer réalisé au Danemark, mais cette fois avec un mortier à base de kaolin et de chamotte. Sa mise en œuvre est beaucoup moins décourageante qu’un mortier hydraulique (voir « le tout premier Flexo ») bien qu’aussi exigeante.

-         L’utilisation de BTC de 330/320/114 mm pour la fermeture des banquettes. Plutôt que de briques il s’agit de grosses dalles en terre comprimée (2200 kg/m3 mini) d’environ 25 kg. Cela facilite grandement le travail.

 

dsc01445.jpg

 

 

 

Changement de puissance : La simple multiplication de toutes les cotes du modèle 10 kW donne un résultat satisfaisant. Mais l’ergonomie du modèle est réduite, car au lieu de faire 80 cm de haut il fait 115 cm. Il serait intéressant de modifier ce calepinage pour réduire la hauteur du foyer. Peut être la prochaine fois …

Pour ne pas monter encore plus haut, le cadre métallique qui porte les tubes d’amenée d’air secondaire et le couvercle a été supprimé.  Les profilés carrés de 25/25 mm qui assurent l’amenée d’air vers la tuyère sont fixés sur une unique barre de profilé 30/60 mm encastrées dans le parement. Elle sert ainsi de support aux dalles de fermeture du parement.

p1010782.jpg

Voir aussi cette photo.

Briques et calepinage : L’entreprise Tellus-Ceram a fourni les briques du foyer pré découpées au cotes voulues, suivant un calepinage proche de celui utilisé au Danemark, mais  à partir de briques réfractaires longues de 373/111/65 mm. Les coupes précises permettent de suivre un calepinage de foyer avec des joints fins, de 2 à 3 mm maximum. Les briques réfractaires prédécoupées et les dalles en BTC pour les banquettes nous ont permis de nous passer d’une scie à eau, et de gagner du temps. Précisons que calepinage des accumulateurs et du parement a été fait dans l’objectif de réduire les coupes au strict minimum.

Mortier : Le mortier était constitué de 50% de kaolin non calciné et 50% de chamotte de kaolin 40% d’alumine calibrée 0-0,5 mm. Un calibre d’environ 1 mm est plus approprié mais n’était pas disponible. Un tel mortier est utilisé très liquide et sans mouiller les briques. Son avantage est d’être peu salissant et réversible (pas de prise chimique). Son inconvénient est d’être peu cohésif (pouvoir collant faible).

Agrafes : Nous avons donc renforcé les jonctions d’angle avec des agrafes faites à partir de crochets à tuile.

dsc01390.jpg

 

Dans un foyer de type finlandais maçonné avec un tel mortier d’argile, le poids de l’édifice bloque les briques du foyer et il n’y a pas de problème de descellement lors de choc de bûches. Sur un foyer Flexo+ le chargement par le haut d’un conduit vertical rend l’édifice fragile.

Pour remédier à cela l’utilisation d’agrafes (comme sur certains foyers allemands ou suisses) est très intéressante. Le dernier rang du conduit d’alimentation (le plus sollicité) a en plus été pré assemblé en un module rectangulaire avec un mortier de ciment réfractaire (prise chimique).

dsc01341.jpg

Spécificité : Le conduit d’évacuation des fumées se trouve de l’autre côté de la cloison en colombage à laquelle est adossé le poêle.

dsc01408.jpg Foyer côté salon.

dsc01364.jpg Conduit côté chambre.

Conception : Les 2 accumulateurs montés en parallèle sont assez différents.

L’un est une simple banquette sans dossier formant un angle (côté gauche du foyer). Elle est assez longue donc elle est muni d’un petit orifice de bipasse permanent au niveau de l’angle. Elle est connectée à la base du conduit d’évacuation des fumées.

dsc01377.jpg

On voit l’orifice dans l’angle en face du niveau.

p1010753.jpg

Ici la connexion avec le conduit d’évacuation.

L’autre est très court et prend la forme d’un banc étroit muni d’un vaste dossier formant une cloison chauffante. Elle est connectée au conduit d’évacuation au niveau du dessus de la banquette.  Les fumées qui montent dans la cloison sous l’effet de la chaleur ne sont évacuée en partie basse que lorsqu’elles ont un niveau d’énergie plus faible.

Le prolongement du dossier qui vient par dessus le foyer repose sur le dessus du conduit d’évacuation des fumées.

p1010754.jpg

Une des deux dalles de fermeture de la banquette usinées pour permettre la remontée des fumées dans le dossier.

p1010784.jpg

Le dossier se prolonge par dessus le conduit d’évacuation.

foyer 12 kW sketchup

………..

 

D'autres nouvelles

Tout au pochoir |
Mylène Mancini Home Staging |
MAISON SUR OLERON |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tatiana & Cèdric
| lapetitevilla2vl
| Villa des oliviers