5. Flexo+ traversant avec four blanc

_DSC3334

Bonjour, un grand merci à Vital pour son aide et sa patience.

En m’inspirant de son flexo+ et du rocket de Ianto Evans j’ai construit, il y a un an, un pdm (dans ma cheminée ouverte de la salle à manger (SAM)).

Mon projet (toujours d’actualité) était de construire un flexo+ avec une grande chambre d’alimentation (CA) dans la cuisine à côté de mon four à pain et un accumulateur dans la SAM (je n’ai pas encore trouvé de solution pour une utilisation peu polluante de ce trés grand four ).

Les étapes de construction m’ont obligé à modifier le projet du grand flexo + (qui avait presque eu « le feu vert » de Vital). Voici plus de précisions :

- Après avoir fait un grand passage dans le mur porteur (briques montées à terre) qui sépare la cheminée de la cuisine de celle de la SAM et après l’avoir sécurisé par une voûte, je me suis occupé du tubage de la cheminée d’environ 12m (tube inox, diamètre 200 mm) et du remplissage avec perlite-vermiculite.

- J’ai commencé par la construction de l’accumulateur : un banc couvert par des tomettes, le passage des fumées se fait à l’intérieur de boisseaux 20*20 couverts d’un mélange épais de terre-paille.

- Il me restait une grande place non utilisée au centre du banc (l’ancienne cheminée ouverte). J’ai donc décidé de construire un petit rocket uniquement pour chauffer le tubage puis le petit four

blanc et enfin l’accumulateur (puis envoyer directement dans l’accumulateur les fumées du grand flexo+ après sa construction). N’ayant pas trouvé de solution pour associer mon four à pain au grand flexo+ j’ai passé d’un projet longuement réfléchi et suivi par un expert, à cette construction d’amateur, non validée.

DIMENSIONS  CA:22*16*54 et   CC:16*16*80

Il s’agit d’un rocket dont la cheminée interne en brique remplace le tube acier.

J’ai construit une tuyère à l’aide de seulement 2 briques (ce sont les deux premières briques du début du tunnel horizontal C, dans lesquelles  j’ai découpé une fente de 5 mm avant de les coller).    

tuyère
Album : tuyère
deux briques montées sur le chant
3 images
Voir l'album
           L’aération secondaire (AS) arrive dans la tuyère par deux rainures symétriques creusées dans les briques d’une rangée de la CA, amenée par deux tubes en acier qui passent par l’accumulateur. Deux aimants assurent l’obstruction.

Les briques réfractaires 42 % sont montées à plat avec argile+ chamotte réfractaires (sans agrafes mais avec des joints très fins). La double peau en terre-paille sur un grillage à poules et séparée de CA et CC par un joint de dilatation de 13mm est renforcée par un montage en briques.

Pour la construction du four blanc j’ai utilise un insert en fonte que j’ai transformé en découpant le bas et en introduisant à l’intérieur 2 demi-cylindres horizontaux sur la dalle réfractaire.

four blanc
Album : four blanc

4 images
Voir l'album

Un demi-cylindre en cuivre empêche les fumées d’entrer dans le four et un autre, plus grand, en acier perforé couvert d’argile réfractaire, les empêchent de sortir.

Le système de 2 demi-cylindres remplace le bidon de Ianto (je crois qu’ils agissent comme une pompe, me je n’en sais rien) formant la voûte du four.

En absence de la grille d’aération en dessous, les braises ne se consommaient pas.

J’ai trouvé une solution assez efficace: une plaque en fonte courbée, en forme de L arrondi, de la même hauteur que CA (c’est la voûte de l’insert que j’ai utilisée ). Elle permet un passage étroit par derrière sur toute la hauteur de la CA et par en dessous de cette plaque où j’ai pratiqué des trous.

La fermeture de la CA, constituée d’un sandwich de béton cellulaire entre deux tôles d’acier, s’enfonce dans le pourtour rainuré dans la dernière rangée des briques rempli de sable (merci Vital pour l’étanchéité ) et reste fermée pendant toute la combustion.

bruleur a braises
Album : bruleur a braises

1 image
Voir l'album

Une fente rectangulaire de 2.5cm tout au long de la fermeture placée juste au dessus de la plaque en fonte permet le basculement d’une plaque amovible (comme une manette). Sur le bout supérieur de la plaque en fonte j’ai soudé un support en forme de V qui permet le basculement de la plaque amovible. Pour ouvrir l’aération primaire (AP) on bascule la plaque vers l’arrière et pour la fermer on la bascule vers l’avant. C’est dans cette dernière position, en fin de combustion, que l’air réchauffé par la plaque en fonte va consommer entièrement la braises. Une position intermédiaire de la manette (verticale) permet l’aération du fond de la CA sous la plaque trouée pendant la flambée. Après l’apparition des belles flammes, qu’on peut observer par la fente, j’enlève les aimants pour ouvrir l’AS.

Je n’ai pas pu faire de prélèvements de température dans la CC (le trou prévu pour la tige de la sonde était trop just).

J’en ai fait qq prélèvements, à l’aide de la sonde, de la température des fumées pendant une flambée ( pénible car la trappe de ramonage se trouve au grenier et le clapet de bipasse au RDC )

Voici les résultats:

notons t = la durée de la flambée en min, Td = température dirécte de fumées à la sortie, en °C et Tacc = température de fumées à la sortie des fumées en passant par l’accumulateur.

(t;Td;Tacc) = (10; 77; . ), (20; 86.3; 59), (30; 96; 65.7), (55; ?; 65.1), (90; ?; 66), (100; 102.5; 73).

Voici quelques étapes de construction

Etapes de construction
Album : Etapes de construction

8 images
Voir l'album

D'autres nouvelles

Tout au pochoir |
Mylène Mancini Home Staging |
MAISON SUR OLERON |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tatiana & Cèdric
| lapetitevilla2vl
| Villa des oliviers